LA VISITE

Installation in situ © 2017 Bonsoir la compagnie

A Circuit, centre d’art contemporain Lausanne
Vernissage le 29 septembre 2017 à 18h
Exposition jusqu’au 28 octobre 2017,
jeu, ven, sam de 14h à 18h
9, av. de Montchoisi, accès quai Jurigoz (plan d’accès)

LA VISITE est une pièce pour les musées et espaces d’art, réalisée en dialogue avec les expositions et en collaboration avec des personnes en situation de handicap visuel intégrées à l’équipe de création.

Accessible aux spectateurs en situation de handicap visuel

conception Marie-Aude Guignard création avec Benoît Moreau, Louis Gasser, Muriel Siksou, Pierrette Grosjean, Claire Jeanrenaud et Michèle Henry médiation avec Alexandra Papastéfanou, François Kohler et Muriel Siksou  production Bonsoir la compagnie coproduction Circuit – Centre d’art contemporain partenaire Regards Neufs, Ecoute Voir, la Fondation asile des aveugles, Centrevue avec le soutien de la Ville de Lausanne, la Fondation Vuilleumier, (en cours).

Descriptif
LA VISITE est une expérience immersive où le spectateur est guidé par les perceptions des personnes mal voyantes qui ont visité une exposition et témoigné de leur expérience. Une chaise, un casques auditif, un matériau sonore et peut-être un masque de voyage pour se couvrir les yeux. Si la vue est de fait un sens limitant, car dominant, les représentations intérieures sont sans limite. C’est une des pistes que lance LA VISITE ; un dispositif vivant, voire « magique », à la fois témoin d’expériences vécues et créateur d’une multitudes d’images mentales et de possibilités d’exploration.

Pourquoi ce projet
En 2016, Marie-Aude Guignard a suivi une formation en audiodescription cinéma qui lui a ouvert de nouveaux champs d’exploration. Elle a été frappée de constater à quel point la vue conditionne son rapport au monde et combien la vision est propre à chacun : au moment où « je vois » l’autre ne voit pas la même chose que moi. Chacun est créateur des images qu’il perçoit. Ses recherches et rencontres l’ont amenée à prendre conscience que les personnes non voyantes et malvoyantes développent, chacune à leur manière, leurs propres outils et stratégies sensibles de perception – dont certains échappent probablement aux personnes voyantes. Si la vision des « voyants » conditionne nos conventions culturelles et sociales, dans LA VISITE c’est à travers le regard de personnes en situation de handicap visuel que le spectateur est invité à construire sa visite et développer ses propres représentations, avant ou après être entré physiquement dans l’exposition – ici Cresta de Peter Soriano. 

Dossier de presse