La Compagnie

Le billet de Florence Grivel, historienne de l’art et journaliste culturelle, 2017

« Sans doute a-t-il fallu le passage par la scène pour que les projets de Marie-Aude Guignard se développent hors scène. A bien y regarder au fond, aujourd’hui tout n’est-il pas potentiellement une scène? Si la limite entre l’art et la vie s’estompaient? Et si c’était le lien entre l’objet art et le regardeur qui faisait œuvre ? Marie-Aude Guignard appartient à son temps, elle en intègre les codes pour mieux questionner ses modes. Ainsi toutes ses propositions aussi variées soient-elles semblent reliées par un même fil (!), une volonté de donner aux publics une voie possible d’innerver leur réel. »

Marie-Aude Guignard artiste de scène pluridisciplinaire Marie-Aude Guignard est diplômée du Conservatoire de Lausanne, section professionnelle d’Art Dramatique (2001). Elle travaille sur une soixantaine de productions et tournées en Suisse, France et Belgique ; au théâtre comme comédienne pour Guillaume Béguin, François Gremaud, Muriel Imbach, Julien Barroche, Adina Secretan, Fred Mudry, Marc Liebens, Philippe Sireuil. En 2002, elle co-fonde le Collectif d’arts vivants V.I.T.R.I.O.L (2002-07), puis Bonsoir la Compagnie (2012) et complète son parcours par un CAS en médiation culturelle (HETSL Lausanne 2013) et en dramaturgie et performance du texte (UNIL-HETSR 2021). Parmi ses dernières collaborations elle a la joie de travailler sur le projet de Barnabé Masson All we know is love (BaseCamp Locarno Film Festival 2023), Jaqueline Ricciardi Werlen Who care about care (2023), Arthur Jaquier L’Affaire Calvin C. (1ère mondiale Vision du Réél, Nyon 2023), Adina Secretan Les Bonnes Oeuvres (Far° Nyon 2019) ou Nicole Seiler (parcours guidé de Palimpsest Fête de la Danse 2021). Elle collabore au projet pilote cantonal de médiation culturelle Les Argonautes (2020-2022).

Recherche artistique la recherche artistique de Marie-Aude Guignard s’est développée à la croisée des arts vivants et plastiques — souvent in situ et toujours en lien étroit avec la Cité. Elle s’intéresse au détournement de normes et conventions, à la perception du réel et envisage ses projets comme des écosystèmes, dont les titres se déclinent comme le lexique d’un même langage. Sans limitation formelle elle explore différentes pratiques et médiums (performance, installation, écriture, vidéo). Son travail est programmé par les théâtres, festivals, musées et espaces d’art. Dans le milieu académique, elle présente la performance L’ E D I F I C E avec le chercheuse Sandra Guinand au Colloque Vers la Co-construction des patrimoines entre théories et pratiques (Université de Cergy-Pontoise 2016) puis sa recherche artistique dans le cadre du Workshop Philosophie du spectateur organisé par la section philosophie de la faculté des Lettres de l’Université de Lausanne (2021).

Collaborations

Samira Ben Mansour collaboration production. L’ E D I F I C E. LeFIL #2.

Tiago Branquino, administration et aide à la production. L’Art¿.

Marc Décosterd vidéo & communication. LeFIL. Le Retour du FIL. Le Duplex Spatio-Temporel #1.

Rosalie Devaud administration. LA VISITE #3. Le Duplex Spatio-Temporel#2. Le Secret#1.

Joëlle Fontannaz comédienne, performeuse. Sincèrement Diana ; L’ E D I F I C E.

Louis Gasser artiste et curateur. LA VISITE #1. Le Secret #2.

Elise Gagnebin-de Bons artiste plasticienne. LA VISITE #2.

Florence Grivel historienne de l’art, journaliste culturelle. Le Secret #1.

Sandra Guinand dre en géographie et géoscience de l’environnement, chercheuse. L’ E D I F I C E.

Benoît Moreau musicien et artiste sonore. LA VISITE #1-2-3.

Alexandra Papastéphanou médiatrice culturelle. LA VISITE #1.

Dominique Tille musicien et chef de Choeur. L’E D I F I C E.

Alexandra Ruiz – Madame Paris, graphiste. Le Duplex Spatio-Temporel #2. Au fait, c’est quoi l’art ? L’Art¿